Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2014

l'oeil & la plume : complainte des mendiants de la Casbah & de la petite Yasmina tuée par son père ( fragment X )

casbah ismail-ait-djaferneg VIII  RED+B&WPostrized.jpg
  texte de ismaël ait djafer  1951                                                                      collage jlmi  2014

 

 

Avec sa main et avec ma voix nous avons gratté

Le mur de cette grande muraille

Et nous y avons écrasé

Les poux

De notre corps et la crasse de notre peau

Et nous avons côtoyé tous nos frères qui mendiaient

Et nous avons frôlé leurs poux

dans

L'asile de Nuit du Marché Randon

Et dans l'asile des jours des rues du monde entier

Nous avons tendu les os durs

de la main dure

De la petite

Vieille aveugle

voilée

Qui vend des boîtes d'allumettes

Dans la voûte sombre

De la rue Porte-Neuve
Les os durs de la main du petit aveugle de la station de trolley

Du marché de la Lyre

Les os durs de la main du gros Smina aveugle qui chante

En battant sur une boîte d'allumettes

La cadence de toute sa graisse

Affamée
Les os durs de la main

Du type tordu

accroupi sur

Sa colonne vertébrale démantelée

Le long des murs froids des arcades de la Rue Bab Azoun

Les os de la main

Du Cul de jatte

Au derrière en caoutchouc

Rouge

De la Rue Bab-el-Oued

 

 

Et les os durs de la main

De tous les déchiqueteurs de conscience des rues

De ma bonne ville

D'Alger

Un par un

Deux par deux

Trois par trois

Tas par tas

Horde par horde

Main tendue

 

Assis

Couchés

Désespérés

Confiants

Blagueurs

Fous

Demi-fous

 

Pâles, noirs, hilares, tristes.

 

Sombres,

résignés.

 

Il faut les voir

Les jours de pluie et de froid

Rassemblés autour de la maigre chaleur du soupirail

Des Boulangers

Humant leur faim et la bonne odeur du pain qui cuit

De la farine qui se malaxe

Et du bois qui grésille...

Là qu'ils sont !... silencieux, les yeux ronds

La bouche ouverte

 

Sans voix

Sans colère

Sans pourquoi ?

Sans comment?

Sans crier «Holà ! c'est du scandale !»

Sans se lever

En état de légitime défense

Qu'ils sont devant l'agression du pain qui cuit...

...pour les autres

Pour ces autres qui n'en ont pas BESOIN...

 

(d'après, Editions Bouchène, Alger, 1987. N° d'édition 001/87. Dépôt légal 1er trimestre 1987. Re-publié  par le n°10 de la revue Albatroz, Paris, janvier 1994).

 

Source   http://albatroz.blog4ever.com/ismaal-aat-djafer-complaint...

 

05/06/2014

l'oeil & la plume : sommet d'où jeter son pinceau ( fragment IV )

050620 10 Ploumanach 22 smallsmall.jpg
texte de werner lambersy                                                                                          photo jlmi   Ploumanac'h  2005
 
 

La nuit

Les lunettes noires du soleil

Font de lui un aveugle

 

Qui mendie

Sous les lampadaires

La petite monnaie des étoiles

 

Qu’il la garde

Dans le grand chapeau mou

De l’espace

 

Demain

Il suivra sa canne

Blanche le long de l’horizon

 

02/06/2014

l'oeil & la plume : complainte des mendiants de la Casbah & de la petite Yasmina tuée par son père ( fragment IX )

casbah ismail-ait-djaferneg VIII  RED+B&W.jpg
 texte de ismaël ait djafer  1951                                                                      collage jlmi  2014
 

 

Je me suis sauvé dans les ruelles

 

De ma Casbah

 

Tirant

 

Par la main le corps de la petite Yasmina

 

Assassinée

 

Pendant qu'on enfermait son petit

 

Père assassin

 

Dans une prison de Barberousse

 

Et pendant aussi qu'on

 

reconstituait son

 

Assassinat

 

Publiquement

 

Avec une poupée de chiffons

 

 

 

Dans les ruelles de la Casbah avec sa main d'assassinée

 

Et nous avons marché

 

Tous les jours et toutes les nuits

 

Frôlant la grande muraille de la civilisation

 

Les pieds en sang

 

Le ventre vide

 

Et la tête lourde du

 

Sang

 

Des suppliciés et nous avons hurlé avec sa main d'assassinée

 

 

 

La Charité et la Pitié Messieurs

 

Dames

 

La Charité

 

La Charité

 

Pour nous qui sommes aussi les enfants

 

du Bon Dieu

 

Et des canards sauvages

 

 

 

(d'après, Editions Bouchène, Alger, 1987. N° d'édition 001/87. Dépôt légal 1er trimestre 1987. Re-publié  par le n°10 de la revue Albatroz, Paris, janvier 1994).

 

Source   http://albatroz.blog4ever.com/ismaal-aat-djafer-complaint...