Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2017

l'oeil & la plume... accro aux barbelés

 

F dsc04178.jpg
texte de fanny sheper                                                                  sur "banlieue" de jlmi  2009

 

 

 

Accro aux barbelés

Fil de fer aux araignées griffues

C’est ici que je traverse quand je vais te voir

C’est ici qu’on s’affranchit de la terre

C’est ici, que l’on traverse

Que les barreaux deviennent atmosphère.

C’est là que je m’écorche les doigts

Pour mieux t’entendre quand je suis trop bas.

Derrière la clôture acérée

Il y a tout ce qu’il n’y a pas ici.

Il a des bourrasques superbes

Qui éclatent folles dans des cieux libres. 

Il y a des aubes claires comme des rivières

On voit nos plumes plastiques,

Abandonnées sur le fil,

Nos petites tenues déchirées encore accrochées. 

Traces de nos évasions radieuses. 

Traces de nos corps enchevêtrés dans les barbelés

Eraflures qui nous donnent

Un plaisir étrange et mélancolique. 

C’est le rencard des rêveurs accros

Qui se bécotent entre les ronces rouillés. 

Il faut les voir s’enrouler comme des poissons avant d’éclore. 

C’est là qu’on perce la réalité d’un seul plongeon

Qu’on largue ses débris d’enclumes

C’est là qu’on tombe amoureux de la fuite

Et c’est pour ça que je t’aime autant que mon évasion. 

Barbelé aux araignées de limailles,

Tu m’as appris la liberté.

 

 

Commentaires

beau texte en parfaite adéquation avec la photo et vice et versa, on reste accroché

Écrit par : Cathy | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire