Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2014

l'oeil & la plume : des idées derrière la tête II

ilg02.JPG
texte & illustration   isabelle le gouic
 

J’ai rêvé cette nuit d’une ville qui s’appelait Erata. Puis, j’ai oublié…

Parfois, je fais des jeux de mots dans mes rêves. C’est fou !

 

J’y ai cru ! Et puis…

 

La fête bat son plein.

 

18, 19, 20 et

tout s’est arrêté. Moi,

j’ai compté jusqu’à 30 et puis

je suis partie.

 

Je crois qu’il faisait nuit.

Les murs sont tombés.

 

Que fais-tu ce soir ? Viendras-tu me voir ?

J’attends depuis longtemps.

 

à Paris…

 

Il m’a dit qu’il ne voulait pas

Je ne sais pas pourquoi.

 

(a + b)² = a² + 2ab + b². C’est remarquable !

Il en existe d’autres que je ne connais pas.

 

Pourquoi ce doute ?                        L’enfer me ment.

 

Trois chevaux et un âne…              Il va falloir attendre demain.

 

Dans mes pensées, il y a le pire,

Mais ici, rien n’est interdit.

 

Il y avait des rires et des cris d’enfants.

Ce poisson est étrange !

 

Je suis rentrée dans le carnet où

j’écrivais et les pages

m’ont avalée malgré

moi…

 

J’ai peur de l’ombre.                       J’ai écrit une nouvelle chanson.

                                                        C’est drôle, j’en ai écrit la 1ère ligne

Où êtes-vous ?                                 en rêvant. Je me suis réveillée et j’ai écrit la fin.

 

Puis ils sont partis en

courant vers la

rivière,

heureux…

 

03/03/2014

l'oeil & la plume : j'écoute mourir ...

ecoutemourir2.jpg
texte de werner lambersy                                                                                                       collage  jlmi  2014
 
 

 

J’écoute mourir

et remourir

la mer

 

mais la mer est

toujours là

 

qui veut mourir

en épousant

l’horizon

 

Je vois paraître

et reparaître

l’étoile

 

mais le ciel est

toujours là

qui veut

 

disparaître et se

jeter dans le

vide

 

Je sens passer et

repasser les

jours

 

et rien jamais ne

me lasse

 

de cette mort

qui ne peut pas

 

02/03/2014

l'oeil & la plume : des idées derrière la tête I

ilg1.JPG
texte & illustration  isabelle le gouic
 

Elias Canetti en parle dans son livre. Les masses me font peur. Et toi ?

 

SONGER

 

Il n’est pas interdit de penser. Même à cela.

 

Et puis vient le verbe.

 

Parfois, je disparais dans un e d’Isabelle

comme dans un tourbillon qui m’emporte.

 

LE VIDE, ET APRES ?

 

Les mots tombent en pluie fine

et je me noie dans un livre.

Je ne rêve pas, puisque c’est écrit.

 

NINA HAGEN A FAIT LE MUR

AVEC DUPOND et DUPONT, je crois…

 

L’ESCALIER

est sans fin

 

et puis, il est tombé sur le sol. Après,

je ne me souviens plus. J’étais par terre, comme eux.

 

C’est une image forte qui me hante…

Où suis-je ? Engloutie ?

 

Un rêve revient souvent. Il me poursuit. Lui, pas le rêve !