Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2017

l'oeil & la plume... Le cœur de tous

fb100.jpg
texte de ferruccio brugnaro                                                                                                       photocollage  jlmi 2011
 
 

Le réfectoire est plein de jeunes gens à présent.

Il est environ trois heures du matin.

Chacun ouvre son sac, taciturne.

L’âme brûle avec peine, se garde

de ce qui l’entoure, pâle dans l’essoufflement

de la terre poursuivie par le vent.

Le cœur de nous tous

à présent n’est plus qu’un.

Une est la peine, la violence.

Une la vision angoissante qui nous immobilise

et nous abandonne sur le bord

de toute généreuse résistance, de tout mirage.

 

In « Ils veulent nous enterrer » / Editinter / trad Béatrice Gaudy

28/09/2017

l'oeil & la plume... ma mort

tacot2B.jpg
texte de robert berold  courtesy la biennale des poètes                                                                     collage  jlmi  2013
 

 

Je veux mourir dans mon lit ou sur une chaise –

tel un vieux tacot dont les essieux le moteur la boîte de vitesses

tout s’arrête de marcher en même temps ;

 

arrêter de manger tout à fait comme mon chien Max –

dire au revoir aux amis et aux ennemis

boire à peine un peu d’eau pour être à l’aise.

 

Ceci est mon testament signé devant témoins,

oublier le cercueil, prendre une planche

me mettre en terre et y planter un micocoulier.

 

Je veux avant toute chose être éveillé –

que mon feu soit réduit complètement en cendres,

et s’il y a quelque part où aller, j’y serai.

 

27/09/2017

l'oeil & la plume... chanson enjazzée d'Uzeste

131012  uzeste2b&wB.jpg
texte de Lo                                                                                                                                    collage  jlmi  2013
 

Quand le jazz est là

et que la java

ne s'en va pas

c'est qu'Lubat est par là

Ce vieux renard l'hermite, amusiqueur fou

fou à nous rendre jaloux

est parmi nous

ça va scatter en hispano gascon

ça va swinguer au diapason

Portal et Becker, pour une ultime partition

nous scotchent au firmament

en apesanteur, hors tempo, bref instant

 de transe, avant l'atterrissage

nos tympans décompressent

nos yeux brillent

nous sommes groggy

et encore sous le charme, ébahis !