Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2018

l'oeil & la plume... la foire aux pères

pères2Bpostconstrast.jpg
texte de ronelda kamfer  courtesy la biennale des poètes                                                              collage jlmi  2013
 

 

Des pères, j’en connais des tas

Des qui bossent pas

des qui traînent dans la cour

des qui sont en taule à Polsmoor

des qui pioncent dans les caniveaux

des qui dorment le jour et travaillent la nuit

Des pères, j’en connais des tas

des qui détestent leurs enfants

des qui aiment un peu trop leurs filles

des qui battent leur femme

des qui délirent sans leur pinard

des qui n’ouvrent presque jamais la bouche

Des pères, j’en connais des tas

sauf celui que

je n’ai jamais vu

 

28/03/2018

l'oeil & la plume... un jour de nuit tordue

jack micheline01contrastrecadrpostcolorized03.jpg

texte de jack micheline  1958                                                                                                     collage  jlmi 2013

 

Je veux du vin

les cailloux

dans ma tête

ne se transformeront pas en pain.

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire

cinquante-six ans

et tout ce que je possède

c’est une poche vide.

Ma vieille figure de poivrot

est toute vérolée et balafrée.

Je tremble méchamment

de tous mes membres

dans cette foutue brise glaciale.

Ai voyagé loin

avec des centaines de guitares

la petite musique dans mon crâne

vacille et s’éteint

Me suis traîné sur une béquille

sur plus de dix mille kilomètres

à chercher des sourires

à fredonner des mélodies

pâtée pour chien

couteaux de cuisine

néon éblouissant

dans le fauteuil d'un coiffeur.

Mes gosses sur la route

depuis très longtemps

et ma femme

complètement dérangée

depuis tant d'années.

Le bleu du ciel c'est à travers

des picrates rouge sang

que je l'ai regardé

désir vampire

vivant ma vie

avec le Christ.

La mort m'a pourchassé

ici et là.

La vie en moi

s'éteint vite.

Faut que je me colle à la route

la route

la route

tirer sur mon mégot

c'est toujours trop long

quand je suis parti

parti

parti

Aujourd’hui c’est mon anniversaire

et le blé ne va pas

pousser dans ma tête

je veux du vin

du vin…

du vin.

 

in un fleuve de vin rouge & autres poèmes ed dernier télégramme 2013 trad Alain Suel

mis en ligne en 2005  http://academie23.blogspot.fr/2005/11/un-pome-de-jack-mic...

 

 

 

 

27/03/2018

l'oeil & la plume... il y a cette fille qui tombe...

mulm fille tombe 02.jpg
texte de murièle modély                                                                       collage  jlmi  2014
 

il y a cette fille qui tombe
d'un coup par terre devant toi
cette fille et son corps
au sol qui tremble
cette fille et sa tête
qui tape
très vite, très fort
l'angle du trottoir

cette fille et ses mâchoires
qui craquent, se crispent
et ses longs tremblements
qui font tanguer l'asphalte
cette fille et les boutons de chemise qui sautent
et la bretelle noire du soutien-gorge qui glisse
cette fille en transe allongée et vibrante
sur le bitume, ses cheveux dénoués

et la mince fente des premiers rebonds
sur son front qui s'étend jusqu'au cuir chevelu
et le filet de sang qui dessine sur ses joues
la carte invraisemblable d'improbables chemins
la langue fissurée, dans la gorge
cette fille, dans la rue
en crise

la crise
la crise
oh la belle coque vide !
tu l'entends résonner
quand sa tête en cadence
martèle l'espace
tu sens l'effritement
les bords irréguliers
du mot qui casse

la crise, la crise
et la répétition dans ton corps
les secousses invisibles
contenues, confinées
dont tu ne sais que faire
et tous ces bouts de rien
enfoncés dans ta chair
la menace incernable

cette fille à terre
dont tu regardes
jaillir incrédule
par les pores
le mot fissile