Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2019

l'oeil & la plume... les yeux dans les yeux

les yeux dans les yeux.jpg

texte & photo jlmi

 

 

C’était un jour ordinaire,

un jour sans fin de sans emploi,

dans le sud-est des banlieues capitales

où un hasard que l’on qualifiera d’heureux

avait posé,

comme isolé,

un musée.

Elle y était entrée comme aspirée

c’était gratuit pour elle

même pas besoin d’hésiter.

D’une salle à l’autre elle a erré

puis, intriguée, s’est arrêtée,

s’est assise et, longtemps, très longtemps,

ils restèrent les yeux dans les yeux…

 

2019

 

 

12/02/2019

l'oreille & la plume... SDF et la charette

 

 

11/02/2019

l'oeil & la plume... les poèmes d’amour ne sont pas forcément ce qu’on croit

corps3.jpg
texte de pénélope corps     ill. jlmi 2019

 

 


Hier soir


Ma mère m’a demandé pourquoi

Je n’écrivais pas plutôt

des poèmes d’amour

J’ai dit que je savais pas faire

Et que les humains me désolaient un peu

(Pour clore la conversation)

J’ai dit aussi que j’avais pas le temps

Qu’en ce moment j’avais des rendez-vous

Sur des terrains vagues

Dans des zones hydro- industrielles

Au milieu des graviers et des machines à laver de plein air

Les pieds nus

Pour danser- un peu

Avec Carine et Johnny de la Caravane

Stanley-les-yeux-verts  «  9 ans 9 cicatrices »

Les deux petites blondes et leur linge à étendre en mini-jupe

Le ciel métallique

Et François qui trouve que la tête sert qu’à dire des conneries

François qui prévient que ses os sont pénétrants

François qui n’a qu’un œil et

plus tellement de dents

François qui offre à boire

Et qui danse comme un chat qui n’aurait

Que trois vertèbres  (sacrées)

Au centre

De tout ou de rien

On s’en fout finalement

Du moment que tout ça rayonne

Et qu’on s’écorche un peu

Et qu’on va voir ailleurs si on y est

Du moment que quelque chose tient

Comme suspendu

Là...

En fait les humains me désolent  pas toujours

Et les poèmes d’amour c’est pas forcément ce qu’on croit