Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2013

le corps, l'œil & la plume : Joëlle Bouvier & Régis Obadia vus anna jouy

 


L’amour contre


bras corps souffle

épuisement jeu de massacre

relevailles sans naissance

le vide

 

extensions du monde   

et ce recroquevillement au centre

nous un instant

 

déployés- ensemble

et puis rien

plus rien

 

déployés ensemble

plus ensemble

plus  déployés

plus rien


tendues  violences. tu me prends le regard je te rentre dedans

je me jette contre. tes bras n’ouvrent pas ton corps, je me fracasse contre ta chair, je me frappe je m’élance. briseras-tu le mur  arriverais-je dedans ?

mettre mon sang dans le tien  me loger au travers.  passer outre, passer, travers. j’essaie je refais, je m’élance.  j’y vais de ma puissance de ma sueur de ma rage infernale. tu sais que je ne vais pas y parvenir. tu ne peux rien. me recevoir me renvoyer me retenir un peu  pour me faire croire que tu comprends. mais tu ne comprends rien tu es loin , même près tu es loin même loin tu es loin. 

démence de bélier, démence du besoin du désir de nécessité effroyable. avoir part de ton ventre retourner dans ta vie première.  m’envahir de toi. fractions de particules  je cours je bombarde mon désir au cœur des particules. tu es encore de pierre. même tes bras, ton cercle, l’anse.  

Solitude  en rage.

je ne cesserai donc jamais?

 

14/12/2012

le corps, l'oeil & la plume : Pina Bausch vue par werner lambersy

 

pina000.jpg
« Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus »     Pina  Bausch

 

 

 

Pina Bausch

Danse avec les yeux

Elle regarde

 

Même les yeux clos

Elle voit

 

On sent l’appui léger

De son regard

 

On sait que c’est là

Que commence

La danse


lire la suite de ce long poème