Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2019

l'oeil & la plume... ma cicatrice

cicatriceB3.jpg
texte de fanny sheper       ill. jlmi 2019




Mon odieuse déchiratrice

Est la preuve de mon incarcération charnelle.

Vilaine incrustée sur ma cuisse,

Elle fait la gueule quand je suis à poil.

 

Elle m'a scarifiée

D'une longue ligne de taille

Cousue de ma hanche au genou.

Elle est la preuve de mes absences,

De mes négligences.

 

Elle est là,

Quand la bruine la fait grincer.

Elle grimace en été sur ma peau boursouflée.

Elle est fièrement plantée là.

C'est la médaille d'une guerre censurée,

Blessure honorifique, il paraît.

 

Tu es une vilaine lésion née de tissus déchirés !

C'est à cause de toi que j'ai dû rentrer.

Faire demi-tour estropiée,

Rapatriée par les pieds.

 

Je la déteste pour ça, plus que pour la douleur

Parce que j'ai dû abandonner l'envol.

Sanctionnée au sol, clouée dans ma cuisse

Par cette correctrice qui a insulté ma peau.

 

Quand on me questionne,

Je dis que c'est les barbelés

Qui m'ont déchirée comme une évadée.

Les barbelés qui se trouvent entre ici et là-bas.

Je dis que c'est un requin

Qui m'a descendu par le fond

Alors que je nageais pour me barrer. 

Je dis que le creux et les 24 traits blancs

C'est sa mâchoire curatrice de poisson.

 

Je dis pour parler, pour me laisser rêver,

Pour faire de cette chirurgie quelque chose de jolie.

Une longue couture blanche,

Lézarde mystérieuse d'origine inconnue.

Une trace qui m’identifie vivante et sûre.

Une blessure, une aventure,

Une souffrance, une légende,

Une cicatrice …

 

Commentaires

magnifiques cicatrices, surtout quand elles tracent des poèmes,

Écrit par : Cathy | 26/01/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire