Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2014

l'oeil & la plume : j'habite ici gare de Lyon

gare de lyon 3 recadrcontrast.jpg
texte de amina saïd                                                                                                                  collage jlmi  2014
 

J’habite ici gare de Lyon au sous-sol

il dit tu me retrouves quand tu reviens

et sous la cendre des néons soudain

le jour s’achève avant le jour

 

tes yeux m’ont arrêté il dit

meurt une flamme dans sa pupille

et le crépuscule soudain se noie

dans le verre vide de sa bouteille

 

comme moi tu parles plusieurs langues

il dit tu voyages beaucoup

supplice du voyageur immobile

et l’aube soudain meurt avant l’aube

 

je suis né à Jérusalem… il sourit

je suis né au Maroc, Salah, SDF

tu me trouves ici quand tu reviens

et la nuit soudain s’achève avant la nuit

 

trente-deux ans que je vis à Paris

il dit loin des prières de la mère

ténèbres des départs avortés

mer et désert chavirent dans sa mémoire

 

toi aussi tu viens d’ailleurs il dit

et les pierres gémissent d’absence

la terre s’arrête de tourner

jadis oui j’eus aussi un pays

 

on voit à tes yeux que tu aimes ta vie

il dit… rien qu’un sourire solitaire

comme talisman pour l’âme

il reste sept portes à franchir

 

passé les sept portes et les mille et une épreuves

peut-être seront nous délivrés

( si cela peut avoir un sens )

du sud de la folie     de la folie du sud

 

 

in la Douleur des Seuils  coll Clepsydre, éditions de la Différence

  

Les commentaires sont fermés.