Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2014

l'oeil & la plume : selon le vent (fragments)

LRQ.jpg
textes & illustrations par                                                  Le Salut invérifiable d'un Idiot souterrain   2014

 

Avec ou sans nous

 

Trop de vérité sont inutilisables. Une ferveur nouvelle doit creuser nos traits : nos postures peuvent n’être plus que des tics qui grandissent, & la cendre n’est pas la norme du feu. La perfection est innocente, sans mérite ni culpabilité : il n’y a pas de destin, il n’y a aucun devoir. Il n’y a plus d’opacité à déplorere. La nécessité est indifférente mais Sa splendeur vaut la peine d’être éprouvée. Le cosmos est insondable & n’agit pas : il se transforme. Chaque chose est à sa place & peut-être n’y a-t-il rien à attendre, car tout est égal & sans double. Quant aux promesses nous connaissons leurs lendemains, & ce pas ne mène pas aux souvenirs : personne ne se soucie de nous, personne ne le doit. L’éternité est partout vivante, avec ou sans nous.

 

…/…

 

Selon le vent

 

Nous sommes ici & là, selon le vent. Nous passons, partout, selon nos manières que rien ne décrète. Des mondes se font, s’émeuvent & se défont : ils sont leur propre destination. Nous sommes sans origine, sans utilité, faisant les usages qui nous font. Des tâches sont tues, leurs effets importent. Nous les produisons par la nécessité que nous sentons. L’immense mouvement d’eau assemble des pluies, nous connaissons l’étendue que nous marchons, là où les images brûlent sans chaleur. Tout demeure & rien ne revient. Tout est simple & définitif, tout change : l’éternité est vivante.

Chaque pas est son propre lieu. C’est une solitude dont le vent fait les appuis. D’autres ont erré avant nous, parmi ces clartés que nous tairons aussi. Je La connais par cet amour humain, que le chant ne prouve pas. Tout est proche.

 

l’ancien monde s’est envolé

 

 

Commentaires

GRAND plaisir de retrouver le trait et la plume de l'Idiot Souterrain, ce travail absolument remarquable autant que discret justement depuis tant d'années...

Écrit par : Cathy | 26/03/2014

Les commentaires sont fermés.