Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2013

parution

Takizakura-Mon Fukushima.jpg

cliquez sur l'image pour accéder à l'offre kindle amazon

e-book 4.69 €

ce livret est bien en français et non en anglais comme indiqué correction en cours

 

Préface de jean-louis millet

 

Fukushima !

Ce nom résonne dans toutes les mémoires comme celui d’une catastrophe nucléaire civile majeure. Et sur le terrain, rien n’est encore réglé…

Beaucoup a été écrit à ce sujet et il est intéressant de voir arriver ce recueil de Taro Aizu, poète japonais, natif de Fukushima, texte rédigé directement en français, langue apprise par l’auteur lors de ses études à l’Université.

Taro Aizu est aujourd’hui connu comme l’un des fondateurs du genre gogyoshi, littéralement poème de cinq lignes. Il en a d’ailleurs publié un recueil en français : La Terre Précieuse.

 

Dans Mon Fukushima, il associe prose et gogyoshi pour évoquer le drame vécu par sa ville natale, ses habitants et lui-même, l’expatrié.

Deux modes d’expressions donc, comme un écho à la dualité du titre qu’il a choisi. Mon Fukushima pour dire sa ville natale et Mon Fukushima pour raconter son expérience des suites de la catastrophe.

Son écriture directe du français donne à sa prose une simplicité candide, une sincérité de témoignage non romancé tout en hésitations entre dire ou garder pour soi, contrairement à ce qu’elle induit de tendresse et de sérénité dans les gogyoshi.

 

Dualité là encore entre le dit de l’instant saisi « au vol » d’un côté et, de l’autre, le développement de souvenirs éclatés dans ce choc frontal entre désastre et traditions.

Dans une manière de postface, Taro Aizu a résumé ceci en jouant des deux instruments traditionnels de la poésie japonaise : haibun et haïku qui dans une rythmique plus formelle résonnent au plus profond de nous tel les roulements d’un ensemble de taiko

Mon Fukushima ? Un recueil débordant d’espoir !


 


"Tous les fonds générés par ce livre, si tant est qu'il y en ait,

seront reversés aux enfants de Fukushima

afin de leur offrir des vacances d'été dans les îles japonaises méridionales."

Taro Aizu

 

04:10 Publié dans parutions | Lien permanent | Commentaires (2)

22/12/2012

parution

Nouveaux Délits 44

janvier-février-mars 2013

 

nd44-01nb.jpg

 

 

Stopper l’immonde

 

Si vous avez cette revue entre les mains, c’est que nous aurons, une fois de plus, raté la fin du monde. C’est plutôt une bonne et non surprenante nouvelle, mais l’humanité a besoin de se faire peur, peut-être pour comprendre où est l’essentiel. Aussi, puisque nous sommes en l’an 1 après la non-fin du monde, ce qui serait merveilleux, ce serait d’assister cette année et les années qui suivent, à la fin de l’immonde. L’immonde, pas besoin d’en dresser la liste, nous la connaissons toutes et tous même si chacun(e) y va de ses variantes, mais peut-être n’avons-nous pas encore tout à fait conscience de la façon dont nous y participons ou pas. Nos façons de penser, de vivre, de consommer, la façon dont nous entrons en relation avec l’autre et avec nous-mêmes, participent, qu’on le veuille ou non, à l’immonde. Personne ne peut, à elle, à lui tout(e) seul(e), changer ce monde, mais chacun(e) d’entre nous a la possibilité de réfléchir à sa façon d’en être et il est temps, il est urgence, de changements radicaux. Les alternatives, les solutions, elles sont là, à portée de main, de clic, de choix, qu’elles soient citoyennes, écologiques, spirituelles, ces trois termes étant étroitement liés, c’est à chacun de s’y intéresser, d’en parler, d’y participer autant que possible - autant qu’il reste encore de possibles - parce que vraiment là, il nous faut stopper l’immonde avant qu’il ne nous dévore...

 

cg



''Nombreux sont ceux qui disent :

on ne peut pas aider tout le monde,

et n’aident personne.''

Christiane Singer

 

nd44-10hmc.jpg

 

 

AU SOMMAIRE

 

Délit de poésie

 

Fanny Sheper ; Walter Ruhlmann ; Pascal Batard ; Jean-Michel Hatton ;  Hosho Mc Creesh (Usa)

 

Résonance

 

Le vent d’Anatolie - Zyrànna Zatèli (Grèce)

Dernières nouvelles du Sud - Luis Sepúlveda et Daniel Mordzinski

Ici comme ailleurs de Lee Seung-U (Corée du Sud)

 

Et quelques délits d’(in)citations tombés sur les coins de pages en flocons d’encre.

Vous buterez sur le bulletin de complicité au fond en sortant, attention, il se peut qu’il cherche à vous séduire. Si ce n’est pas déjà fait, sortez abonnés, c’est bon pour la tête, surtout en hiver.

 

Illustrateur

jlmi ? Grand spécialiste en rien mais curieux de tout : dessin, peinture, photo, écriture, édition virtuelle, chasse aux alternatives… le tout mis en actions très concrètes dans l’animation toute virtuelle de blogs et de sites :

Au hasard de connivences, un potlatch poético-artistique   (au fait, vous y êtes !!! )

Evazine, une petit île d’asile poétique

Zen-évasion, un anthropocentr'site

sans omettre la croisée des Voix dissonantes

Allez y faire détours !


nd44-13hmc.jpg

 

http://larevuenouveauxdelits.hautetfort.com/

 

 

 

13:38 Publié dans parutions | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2012

parution

 

ilg1.jpg

 

tirage limité

 

mise en ligne d'une version livr'art d'ici deux ou trois semaines

 

16:37 Publié dans parutions | Lien permanent | Commentaires (3)