Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2014

l'oeil & la plume : poème sur la mort d'un monastère de banlieue (fragment I )

Nam June Paik - 1994 - Reclining Buddha.jpg
texte de D.A. Levy  1968                                                                        ill. Nam June Paik - 1994 - Reclining Buddha
 

 

Je suis un contribuable
& un scorpion
& un poète je n'ai pas besoin des drogues
je voulais seulement faire comme tout le monde
& tous ceux que je connaissais prenaient des drogues
& tous ceux que je connaissais lisaient le Village Voice
& chouchoutaient leurs troubles psychosomatiques
rien que pour avoir des pilules
n'importe quelles pilules
que faire d'autre ?
la télévision ?
se branler sur les spots publicitaires
bobonne qui te broute la braguette
pendant les publicités alimentaires
GROUILLEZ-VOUS D'ALLER PISSER AVANT QUE LE FILM RECOMMENCE
la télévision qui te broute la braguette
jusqu'au retour de bobonne

la télévision - en voilà encore une de drogue
bonne vieille vie de banlieusard
pourtant, je suis content qu'ils aient voté les lois
beaucoup trop de jeunes mômes essaient de me brancher
des gamines veulent me rendre visite
avec de l'herbe - elles m'écrivent des lettres
désirent être mes amies
des chasseurs de célébrités qui veulent visiter
l'ashram de poésie du coin -
connerie de merde !
j'ai l'impression d'être un film underground
brûlé par Savonarole

je suis toujours à la recherche
d'une reine loyale et bandante
qui sache jouir dans sa tête
et qui me laisse jouir avec elle

 

“Poème sur la Mort d'un Monastère de Banlieue”, Station Underground d’Émerveillement Littéraire, Berguette, 1993. ISBN 2 909834 11 5 (traduction Lucien Suel)

 

Commentaires

non, rien ne change, simplement plus de drogues encore plus vicieuses et plus diversifiées et la grande morosité qui fait le lit des enfers à venir...

Écrit par : Cathy | 20/01/2014

j'avais un cd entier, mis en musique par un groupe dont le fils de Lucien Suel. ça m'avait " bouleversé ". Faudra que je cherche dans mon foutoir. Lire Levy c'est se regarder dans un miroir, c'est s'ouvrir les tripes et trouver au milieu de la barbaque le petit diamant de la compassion.

Écrit par : tom | 21/01/2014

Bonjour, le cd en question fait partie d'un projet d'Arnaud Mirland. Les musiciens étaient Gauthier Montury à la basse, Grégory Mortelette pour l'électro, Arnaud (composition, voix et guitare) et Lucien Suel (voix). Sur scène, aussi la danseuse Marie Letellier et des vidéos de Reynald Grezlczyk. Le spectacle a été donné en 2003 à la fabrique théâtrale de Culture Commune à Loos en Gohelle. (NB Thomas Suel n'était pas dans le groupe)

Écrit par : Lucien Suel | 01/02/2014

Très fort ! Merci JL

Écrit par : Lo | 23/01/2014

Merci Lucien pour ce complément d'information sur le cd cité par Tom.

Écrit par : jl | 01/02/2014

Les commentaires sont fermés.