Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2013

l'oeil & la plume : nulle main, nul regard

fbterreur.jpg
texte de ferruccio brugnaro                                                                                                        photocollage  jlmi  2012
 

Nulle main, nul regard

camarades, nul souvenir.

Il n'y a que le silence

        rayé par le poison

        qui sort des cheminées. 

Il n'y a que des visages 

dilatés par l'attente, l'inquiétude. 

Mais comment se peut-il que personne ne s'aperçoive de notre existence, ne pense 

         jamais à nous ? 

Que personne ne veuille nous regarder 

        nous entendre dans notre réalité intérieure ? 

Nous ne réussirons jamais à le croire. 

        Nous ne pourrons jamais 

nous convaincre que nous sommes complètement seuls

 

in Ils veulent nous enterrer !     Editinter 2008  trad Béatrice Gaudy


Commentaires

la poésie de Ferruccio, me va toujours droit au cœur, sans fioriture, sans détour, c'est Humain au beau et véritable sens du terme, comme on le rêve...

Écrit par : Cathy | 11/07/2013

Les commentaires sont fermés.