Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2017

l'oeil & la plume... Jim sans poches

130622 enfants des rues 01contrast2B&W.jpg
texte de fanny sheper                                                                                                                       ill. jlmi  2013
 

 

Pauvre gamin à l’audace à peine voilée

Qui se trimballe dans des rues tailladées,

Abusant joyeusement des éclats urbains de plastiques

Des drôles de légendes qui font planer.

Tes cauchemars sont dans les impasses et les arrières cours

Où des êtres profanes et maniérés te tendent la main.

La ville est généreuse mais cadenassée

Pour les mignons perchés comme toi.

Il te faudra t’injecter des baisers de douleurs

Si tu veux grandir comme les vieux.

Jeune prodige d’une aristocratie mal famée,

La jeunesse qui traînent dans tes poches

Est une image branlante sortie du puits organique.

Du puits organique des amants scabreux qui t’ont oublié au bar.

J’aimerais que le soir, des chansons enfumées de douceur

Viennent émerveiller ton âge de splendeur.

J’aimerais que tu puisses t’évader sur les vagues de la route

Galope, petit galopin aux grimaces d’ange 

Car ta sacoche est pleine de chandelles et de rêves

De chandelles et de rêves

Qui ne demandent qu’à  jouir de tout.

 

Écrire un commentaire