Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2013

l'oeil & la plume : dans le crâne d’un bateau

alice4neg.jpg

texte de fanny sheper                                                                                      alice4 collage jlmi 2013

 

Dans le crâne d’un bateau fané

Je goute la fraicheur d’une bouche spectrale et parfumée.

Tout à l’heure, j’ai croisé un chien errant qui léchait le sol de l’été

Il m’a fait penser à moi, quand je léchai le sol où tu étais.

Je me suis réveillée dans l’autobus avec un lapin blanc sur l’épaule,

Les voyageurs avec leur front dressés regardaient les collines de tapis défiler.

J’ai marché bien longtemps au milieu d’une foule hideuse qui ne sourit plus,

J’ai même couché dans les hôtels où couche la foule hideuse qui ne sourit plus,

J’ai regardé sous leurs lits, il y a avait leurs draps stupides

Et leurs filles arrogantes et confortables.

Je me suis rendormie dans un train

J’étais gardée par des grenouilles qui ne comprenaient rien

Exprès pour leur échapper

Je rêvais de ton cou nu et bleuté

Et dans mon rêve, je me disais :

« Peut être que le sourire du papillon

Me sauvera de la morsure de cette maudite quenouille »

« Mais que peut bien faire un papillon contre une sorcière ? »

Me répondirent les grenouilles qui comprenaient tout.

Comme à chaque fois, Je me réveille au même endroit

Dans le crâne vide d’un bateau fataliste

Qui répète inlassablement avec sa vielle voix ferreuse :

« Tu ne fus pas bien aimée, tu ne fus pas bien aimée, tu ne fus pas bien aimée. »

 

Commentaires

j'aime beaucoup cet oniropoème !

Écrit par : Cathy | 22/04/2013

merci cathy :) et bravo à Jean Louis pour son illustration !

Écrit par : fanny | 22/04/2013

Merci pour ce voyage...
Le rêve est l'un des plus beaux véhicules de la pensée.

Écrit par : ilg | 22/04/2013

Merci Isabelle!

Oui mais le rêve est un véhicule sans volant . ;)

Écrit par : fanny | 22/04/2013

Les commentaires sont fermés.