Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2017

l’œil & la plume... nulle main, nul regard

fbterreur.jpg
texte de ferruccio brugnaro                                                                                                         collage de jlmi  2011

 

 

Nulle main, nul regard

camarades, nul souvenir.

Il n'y a que le silence

        rayé par le poison

        qui sort des cheminées. 

Il n'y a que des visages 

dilatés par l'attente, l'inquiétude. 

Mais comment se peut-il que personne ne s'aperçoive de notre existence, ne pense 

         jamais à nous ? 

Que personne ne veuille nous regarder 

        nous entendre dans notre réalité intérieure ? 

Nous ne réussirons jamais à le croire. 

        Nous ne pourrons jamais 

nous convaincre que nous sommes complètement seuls.

 

Commentaires

Ferruccio et ses journaux de poésie ouvrière affichés sur les murs, j'ai eu l'immense plaisir de le publier il y a des années de ça déjà, dommage que je ne te connaissais pas, tu aurais fait ce beau collage pour l'occasion ;-)

Écrit par : Cathy | 15/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire