Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2013

l'oeil & la plume : au coeur de la forêt profonde

 

mon loup2a.jpg
texte de cathy garcia                                                                                                   colorisation jlmi  2012


 Mon loup d’Amazonie

à Punch   

 

Il y avait un ruisseau au fond du potager, l’Amazone, et au-delà c’était la forêt, la grande, la vraie. Et puis toi et moi, à la belle aventure.  Toi, loup berger noir et fauve et moi intrépide héroïne chaussée de caoutchouc vert.

Le pont d’allumettes franchi, nous glissions dans le lit sauvage du ru, pour remonter son cours et pister ses secrets, humer l’acidulé des...  pommes humides, le frisson phosphorescent d’étoiles grenouilles sur l’argile moussue.

Nous apprenions la langue de l’eau, entre le chuchotis des rives vierges, les périlleux méandres et l’obscur ensorcellement des racines.

Nous galopions, bondissions, entre ronces et lianes, nous enfoncions au plus profond de la mer végétale pour connaître soudain la joie ivre et farouche de se savoir enfin perdus. Quand Réel et Imaginaire tissaient le Temps du Jeu alors TOUT devenait possible !

Je m’abandonnais heureuse à cette magie du monde qui m’a tout enseigné.  Et toi beau loup fidèle sans faute toujours, à la civilisation tu me ramenais.

Civilisation dont l’entrée se situait à hauteur exacte De la première rangée de carottes du potager.

 

 

Commentaires

rêver de loup et puis comme souvent ce dernier dévore ton rêve chaperon rouge

Écrit par : annaj | 04/01/2013

celui là était un vrai chien-loup, bien vivant, et le chaperon rouge se rêvait tout à tour aventurière, sioux, sorcière ou pauvre orpheline moyen-âgeuse... la solitude ouvre l'imaginaire... et chaque buisson se revêt d'une charge de magie, ça ne s'oublie pas, la preuve ;-)

Écrit par : Cathy | 05/01/2013

Les commentaires sont fermés.