Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2013

l'oeil subtil : Hiroyuki Nakajima

 

26/08/2013

le corps, l'oreille & la plume : Pina bausch

 

20/08/2013

l'oeil & la plume : sous le regard d'Amar Amara

regard.jpg
texte & encre de isabelle le gouic
 

 

 

Amar Amara entra brusquement et parla avec effroi

de la décimation sous le fumier de l'idéologie,

du déclamateur sous le fumoir de l'idiome,

du déclin sous la fureur de l'idolâtrie,

du décochement sous le furoncle de l'ignominie,

du décollage sous le fuselage de l'île,

des décombres  sous le fusil-mitrailleur de l'illogisme

et du décompte sous la futilité de l'illusion.

 

Il cachait dans son dos

un cabinet rempli d'objections et de vapeurs,

une caboche remplie d'obscurantisme et de variantes,

un cabot  rempli d'observateurs et de vaudeville,

un cabri rempli d'obstétriciens et de vaudou,

un cacatoès rempli d'obus et de vautours,

un cachalot rempli d'occident et de vécu

et un cache-misère rempli d'occultisme et de velcro.

 

Il avait honte de tout, honte

de son papa en goupillon,

de sa papaye en goutte,

de son papelard en gouttière,

de sa papille en gouvernail,

de son papisme en grabuge

et de sa papule en graffiti.

 

Il posa son indulgence sur la table, comme d'habitude, et s'en alla.